AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 En Route Vers La France : Mission A Hauts Risques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquarius No Degel
Administrateur | Chevalier D'Or Du Verseau
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 30

MessageSujet: En Route Vers La France : Mission A Hauts Risques.   Dim 13 Jan - 19:47

** Flashback **

En pleine nuit, un messager fut dépêché. Du palais du Grand Pope, il fusa tel un trait, et se rendit à la onzième maison du zodiaque : La Maison Du Verseau. Il fut accueilli par deux jeunes femmes, bien apprêtées. L'une Blonde, le teint blanc, les lèvres rosées, de haute stature, portant une robe ample, ceinte au niveau de la taille, et portant pour nom Calliope. L'autre avait le teint plus foncé, cheveux châtains déliés, une robe ample également, maintenue par une petite ceinture dorée. Celle-ci se nommait Polymnie. Toutes deux étaient les servantes du chevalier d'or du Verseau, qui savait bien s'entourer. Il ne manquait qu'Euterpe, la troisième servante, de Degel. Calliope & Polymnie reçurent le messager, tout haletant, et ne parvenant pas à reprendre son souffle. Les mains sur ses cuisses, penché en avant, l'air ne parvenait pas à rentrer dans ses poumons, et la moindre respiration le faisait souffrir atrocement. Au bout de quelques minutes, le visage rouge pivoine, il bredouilla des paroles incohérentes, mais Polymnie comprit un mot : Athéna !

A l'évocation de ce mot, chacun ici savait de quoi il était question. Athéna souhaitait certainement que le chevalier du Verseau se rende au palais du Grand Pope, dans les plus brefs délais.

Comme à son habitude, Degel avait passé l'après-midi enfermé dans une pièce qu'il affectionnait plus que tout : Sa bibliothèque. Il s'en servait également comme bureau, mais de nombreuses étagères étaient présentes, ainsi que des globes terrestres, des lunettes astronomiques, des compas etc. L'étude de la cartographie, à cette époque, revêtait une importance plus que nécessaire. Assis dans un coin, un livre à la main, les lunettes baissées sur son nez, Degel était complètement aspiré par ce qu'il lisait. Un livre fort ancien, relatant les chroniques d'un temps lointain. Il aimait se plonger dans le passé, car pour lui, la vie n'était qu'une succession de cycles, et d'évènements, qui se produisaient sans cesse. Comme une mécanique bien huilée, qu'aucun grain de sable, ne pouvait enrayer.

Soudain, on frappa à la porte, trois coups. C'était le code. Il comprit que sa présence était requise, et qu'Athéna lui demandait de se présenter devant elle le plus rapidement possible. Sans autre préambule, il se leva, ferma son livre, le reposa sur la table non loin de lui, puis se dirigea vers la sortie de la maison du Verseau. L'ascension ne serait pas longue, le palais ne se trouvait qu'à quelques centaines de mètres de là. Faisant un signe de la tête à ses servantes, sans sourire pour autant, il se dirigea donc vers la sortie. Polymnie & Calliope s'inclinèrent.

¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤

Il ne lui fallut qu'une dizaine de minutes, pour parcourir le chemin qu'il avait à faire. Le messager ouvrit seul la lourde double porte, et tous deux s'engouffrèrent à l'intérieur. En silence, ils marchèrent jusqu'au bout, où les attendaient Athéna & Le Grand Pope. Sage, qui était le souverain actuel du Sanctuaire, indiqua au messager qu'il pouvait disposer. Ce dernier ne demanda pas son reste, encore marqué, par les efforts qu'il venait de faire.

Degel, quant à lui, était impassible, calme, serein, comme chaque fois, et ce, dans toutes circonstances. Il posa un genou à terre, la main droite placée au niveau de son coeur, et s'inclina avec déférence.

« Vous m'avez fait appeler, Ô Athéna .. , Degel, chevalier d'or du Verseau, à vos ordre. »

De son sourire et de son cosmos bienveillants, Athéna inondait la salle du trône.

« Je voulais t'assigner une mission, mission que tu es le seul à pouvoir remplir. »

Elle saisit au vol, le regard perplexe de Degel, mais continua sur sa lancée.

« Des rumeurs courent sur un groupement de personnes, dont les agissements commencent à créer quelques problèmes. L'une des personnes impliquées est quelqu'un que tu connais très bien, raison pour laquelle, j'ai pensé à toi. Il s'agit de Krest, ton ancien maître. »

A l'évocation de ce nom, Degel se fit aspirer par ses pensées, et son cœur tressauta, le temps d'un instant. Pour ne rien laisser montrer, il se ressaisit rapidement, et écouta jusqu'au bout, ce qu'Athéna avait à lui dire.

« Je souhaiterais que tu partes dès cette nuit, afin d'aller vérifier, si les informations reçues sont exactes. Il se pourrait que les choses dégénèrent, auquel cas, tu serais la personne indiquée, pour régler le problème. »

** Fin Flashback **

Après avoir pris ses instructions auprès d'Athéna, Degel prit un nécessaire de voyage, et son armure d'or regagna sa box. Embarquant sur son dos, cette magnifique boîte dorée, il entama alors, la descente des 12 maisons. Il passa les maisons, les unes après les autres, et arriva rapidement à l'entrée du Sanctuaire. Sa destination ? La France.

Alors qu'il s'apprêtait à continuer son trajet, il ressentit un cosmo qu'il connaissait bien. Il s'arrêta, attendant que la personne se trouvant derrière lui se manifeste. Ce qui fut fait rapidement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorpio No Kardia
Administrateur | Chevalier D'Or Du Scorpion
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: En Route Vers La France : Mission A Hauts Risques.   Sam 19 Jan - 17:20

Une ambiance de mort... à part s'ennuyer, il n'y avait strictement rien à faire dans ce Sanitorium. Et puis de toute façon, il n'y avait que des gens malades là-bas. Personne avec qui s'amuser. Un petit garçon regardait par une fenêtre ouverte, assis sur une chaise. Il sentit l'air lui balayer ses cheveux et l'envie de s'enfuir lui traverser l'esprit. Il se mit debout sur sa chaise puis sauta par la fenêtre. Heureusement pour lui, il se trouvait au rez-de-chaussée et atterrit sans trop de mal. Le bâtiment cachait le soleil et le petit garçon se trouvait à l'ombre. Il réalisa qu'il avait la chance de faire autre chose que de rester allongé dans un lit, de pouvoir s'évader, de courir en pleine air. Il écarquilla les yeux de bonheur. Mais lorsqu'il quitta la fraîcheur de l'ombre pour s'engouffrer dans le chemin ensoleillé, il sentit monter en lui une bouffée de chaleur. Il se mit à voir des étoiles défiler devant lui et leva les yeux vers le ciel. Le Soleil se trouvait devant lui, si grande, si chaude, tellement dominante, le narguant de sa puissante lumière. Le Soleil...

**********

Kardia se réveilla en sursaut. Il sentit la sueur froide couler le long de sa peau. La main agrippant sa poitrine, le chevalier du Scorpion essaya de se remémorer le rêve ou plutôt le cauchemar qu'il venait de faire : lui petit, au moment où il allait s'échapper du Sanitorium. Mais le vrai cauchemar a été de s'être fait "battre" par le Soleil. Cette étoile qui ne fait pas le poids contre la grande Antarès, étoile géante de la constellation du Scorpion. Kardia réfléchit à tout cela. Ce rêve signifiait-il quelque chose ? Tout à coup, il se mit à ricaner.

- Pff.. quel blague amusante.

Kardia se leva de son lit puis se dirigea vers la fenêtre. Il faisait encore nuit et la lune était encore haute dans le ciel. Un vent glacial vint s'engouffrer dans la salle par la fenêtre ouverte, éteignant toute les bougies qui éclairaient la pièce. Kardia saisit la boîte dorée éclairée par les rayons lunaires où était enfermé à l'intérieur son armure puis sauta par la fenêtre, amortissant sa chute grâce au cosmos et atterrissant sur la pierre dur.

**********

Le chevalier du Scorpion se rendit à Rodorio, un petit village proche du Sanctuaire. Mais ne trouvant rien d'autre à faire que d'aller dans les tavernes, Kardia partit faire un tour dans les bois d'à côtés. Les minutes passèrent. Déçu de n'avoir rien fait d’intéressant pendant son excursion nocturne, le Scorpion poussa un juron en shootant dans les feuilles mortes.

- Qu'est-ce qu'on s'ennuie... Je rentre au bercail.

Mais en arrivant à la sortie du bois, en débouchant sur un chemin, Kardia sentit un cosmos s'approcher. Il se cacha derrière un arbre puis aperçu au bout de la route, son ami et compagnon d'arme, Dégel, Chevalier d'Or du Verseau.

- Héhé.. Enfin, les choses commencent à devenir intéressantes.

Il intensifia son cosmos pour attirer l'attention du Chevalier, et lorsque celui-ci se retourna, Kardia sortit de sa cachette puis cala son dos contre l'arbre.

- Eh bien, je vois que tu n'arrive pas à trouver le sommeil toi non plus.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pisces No Albafica
Administrateur | Chevalier D'Or Des Poissons
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: En Route Vers La France : Mission A Hauts Risques.   Dim 20 Jan - 10:07

D'une brise légère, le vent s'amusait nonchalamment à faire virevolter du pollen, qui s'échappait en masse des multitudes de fleurs constituant ce champ. La Lune, qui était à mi-chemin de son trajet stellaire, éclairait faiblement ce jardin de roses, aussi rouge que le sang. Mais ces plantes, d'une beauté rare, recelaient un secret mortel... Toutes les roses ont des épines... et celles-ci ne faisaient pas exception. Sauf qu'elles étaient uniques ; leur unicité résidant dans le fait qu'elles possédaient toutes un poison mortel. Quiconque respirerait leur parfum ou s'écorcherait de leurs épines finissait indéniablement par être infecté, puis certainement par mourir. Dans ce jardin, il n'y avait donc aucune vie, mis à part ces fleurs létales. Aucun oiseau ne volaient, aucun rongeur ne gambadait, même les abeilles s'étaient tues.


**********

« Entrée interdite »

Il n'avait jeté qu'un simple coup d’œil à cette inscription, puis avait détourné le regard.
Ignorant délibérément l'avertissement, il s'engagea sur le chemin terreux.
Cet homme, apparemment inconscient du risque qu'il encourrait, marchait d'un pas lent, mais décidé. Comme s'il savait où il allait, et ce qu'il trouverait.
Très vite, les touffes d'herbes éparses furent remplacées par des plants denses de roses ; et quelques colonnes renversées étaient disséminées par-ci, par-là. L'homme s'arrêta et observa d'un air songeur ce jardin constitué uniquement de roses, nullement affecté par leur poison. Quoi de plus normal, étant donné que ses veines contenaient un fluide aussi toxique que leur venin. Après tout, il était Albafica des Poissons, et n'avait rien à craindre de ses propres armes...
Le chevalier d'or reprit sa marche, la Pandora Box contenant son armure sur le dos, et rejoignit la tombe de son ancien maître.

« Lugonis, Pisces Gold Saint »

L'ancien disciple de cet homme décédée passa mélancoliquement ses doigts sur cette simple épitaphe, se remémorant les moments passés en sa compagnie. Albafica soupira. Ces instants n'appartenaient plus qu'au passé...


Plus le chevalier des Poissons s'approchait de son temple, moins il avait envie de dormir, bien qu'il fût épuisé. Il venait de rentrer de mission, qui l'avait aussi bien fatigué mentalement que physiquement. Pourtant, le sommeil le fuyait, et ainsi, Albafica décida de faire demi-tour et de patrouiller aux alentours du Sanctuaire.
Quelques minutes plus tard, le jeune homme atteignit l'orée de Rodorio, puis s'engagea sur un sentier accidenté d'un bois à proximité du village. Mais à peine cela fait, il entendit des bruits de pas. Sur le qui-vive, Albafica cessa de respirer, scrutant discrètement le cosmos de cette personne qui marchait. Celui-ci lui était vaguement familière, mais le chevalier préféra tout de même se camoufler, juste au cas où. Soudain, l'individu s'arrêta et se mit à parler :

- Qu'est-ce qu'on s'ennuie... entendit le Gold. Je rentre au bercail.

Puis il reprit sa route, s'éloignant sans remarquer la présence du chevalier des Poissons. Ce dernier s'écarta de l'arbre où il avait trouvé refuge et jeta un coup d’œil à la personne qui partait. Comme il avait deviné à son cosmos et à sa voix, c'était bien Kardia du Scorpion. Que faisait-il ici à une heure pareille ? Albafica refoula très vite cette question au plus profond de sa tête. Après tout, lui-même n'était-il pas encore éveillé alors que la majorité des gens dormait ?


Une demi-heure après, Albafica entreprit de regagner son temple. Les environs étaient calmes. Continuer à déambuler dans les bois n'aurait servi à rien. Mais à proximité de l'entrée du Sanctuaire, il entendit de nouveau la voix de Kardia, lointaine.

- Héhé.. Enfin, les choses commencent à devenir intéressantes.

Le chevalier des Poissons se retourna et aperçut au loin ledit Scorpion, en compagnie de Dégel du Verseau.

- Eh bien, je vois que tu n'arrive pas à trouver le sommeil toi non plus.

Même de là où il se trouvait, Albafica entendait aisément ce que disait le chevalier d'or, et s'aperçut très vite que le ton qu'il avait employé était narquois, limite moqueur. Qu'avait-il donc derrière la tête ? Quant au chevalier du Verseau, que faisait-il également debout à cette heure ? Cela faisait beaucoup de Golds réveillés pour une heure aussi avancée de la nuit. Se passait-il quelque chose ? Ou n'était-ce juste qu'une coïncidence ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En Route Vers La France : Mission A Hauts Risques.   

Revenir en haut Aller en bas
 
En Route Vers La France : Mission A Hauts Risques.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» La route vers la mer [Libre]
» Maison de Nara
» Repons Peyizan en route vers le 14 mai
» Les Chroniques d'une Rôdeuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Lost Canvas Rebirth :: Zone RP :: Sanctuaire Terrestre d'Athéna :: Temple du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-
Sauter vers: